Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
120 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 382933 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Dossier tourisme - Un bouquet pour le géant du Sancy


Un été en douceurs

Le lac de Bourdouze est comme posé au milieu des champs, mêlant le bleu de ses eaux et le brun de la tourbière qui le recouvre en partie. Face à lui, se dressent des pissenlits hauts de 5 mètres, repiqués par Alice et David Bertizzolo.

Les fleurs sur le Sancy

Les deux plasticiens ont répondu à l’appel à projet 2015 du festival d’art Horizons, arts nature en Sancy, en proposant ces fleurs « à hauteur de géant, explique Alice Bertizzolo. Nous nous sommes inspirés d’un conte du Sancy, l’histoire de Gentigigan qui ne pouvait sentir les fleurs sans les écraser. D’où l’idée d’enfermer leur essence dans des bouteilles de lait en plastique et de créer des fleurs à sa hauteur. »

Cette utilisation de matériaux contemporains est propre à son travail artistique : « Je suis philosophe de formation. Avec mon mari, architecte, nous avons une même conceptualisation de l’art : nous récupérons des objets du quotidien, puis nous les démultiplions. C’est la récurrence qui transcende ces objets. Et de là naît la beauté. »

Inventer et bricoler…

La trentaine de fleurs est plantée sur des champs accueillant les vaches laitières qui alimentent la fabrication du saint-nectaire. La société laitière des Volcans d’Auvergne a donné 5 000 bouteilles vides aux deux artistes, les propriétaires les ont aidés à installer les piquets de 5 mètres qui servent de tiges… Preuve qu’artistes, “locaux” et paysages savent se rejoindre dans un même projet.

Alice Bertizzolo maniant utilisant une visseuse
Alice Bertizzolo cultive les pissenlits

Alice le confirme : « Dans “l’art outdoor”, l’œuvre doit s’installer dans le paysage et ne pas le heurter avec des couleurs ou des formes violentes. Ici, l’espace dégagé permettait une installation monumentale. Il a fallu faire avec le vent, parfois assez fort, et la tourbière qui est un espace protégé. C’est tout l’intérêt des réalisations en plein air : travailler les formats, les paysages, et qu’elles tiennent malgré la pluie, le vent… Cela oblige à être inventifs et bricoleurs. Pour ce qui est de notre art propre, conclut Alice, nous cherchons à ce que nos œuvres imitent le naturel avec des objets industriels. » Pari réussi : leurs pissenlits de bois et de plastique sont ici à la fois totalement singuliers et parfaitement à leur place  !

Sabine Carénou

Toutes les œuvres présentées dans le Sancy sont des créations originales. Le Festival alloue une enveloppe aux plasticiens, qui couvre leurs droits d’auteur et les matériaux de construction. Les artistes doivent trouver sur place partenaires, hébergement, transports…

Contact : Office de tourisme du Sancy, allée du Lieutenant-Farmont, 63240 Le Mont-Dore, tél.-fax 04 73 65 37 85, 04 73 65 37 86. Courriel. Site : http://www. horizons-sancy.com.


Date de création : 20/07/2015 @ 10:01
Dernière modification : 21/07/2015 @ 15:07
Catégorie : Dossier tourisme
Page lue 896 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^