Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 442300 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Méli-mélo - Passeurs de culture


Suite du dossier du n°41 : les médiateurs

Passeurs de culture

On les appelle “médiateurs culturels” : Chargés de faciliter le contact entre l’œuvre, les savoirs, le patrimoine et le public, ils sont aujourd’hui très présents, Sans pour autant bénéficier d’une véritable reconnaissance.

mediateur42.jpg
« Favoriser l’accès des gens à la culture. » C’est ainsi que Natacha Sauzion, médiatrice culturelle au Centre Ressources Illettrisme (CRI), s’efforce de définir le métier de médiateur culturel. Car si son apport est désormais une évidence pour les acteurs de la culture, ses contours paraissent incertains. En bref, une profession jugée utile mais mal cadrée.

« En ce qui me concerne, j’ai pour mission de développer le livre et la lecture dans les centres de formation et auprès des petits dans le cadre de la lutte contre l’illettrisme. » Pour cette jeune femme de 26 ans en CUI, la tâche est claire : par quels moyens peut-elle amener des publics éloignés du livre à la lecture et, au-delà, à s’ouvrir plus largement à la culture ? « Il s’agit en fait de rétablir un équilibre essentiel : chacun a droit à cette culture » rappelle-t-elle.

Publics divers, approches variées

Dans ses ateliers, Natacha propose d’autres façons d’aborder le livre, loin des habitudes scolaires. Elle s’efforce d’en faire une passerelle, parce qu’il demeure « un bon moyen pour motiver et redonner l’envie d’apprendre ». Même à ceux pour qui la lecture est souvent associée à l’école et l’échec. La médiation servirait ici « à provoquer la rencontre », qu’elle soit directe (lien avec le public) ou non (développement de projets et mise en relation des acteurs culturels porteurs de ces projets). Parmi ses contacts, nombreux sont les professionnels du livre, bien sûr, mais également les structures sociales. Autres cas de figure, autres stratégies pour Élise Plumey et Jean-Paul Dupuy, médiateurs (au statut de fonctionnaires) au musée Mandet de Riom . Ici, il s’agit d’abord d’amener des publics différents à une meilleure approche des œuvres, en composant avec des contraintes qui ne sont pas les mêmes selon les classes d’âge. « Les enfants, par exemple, n’ont souvent aucune référence artistique et il faut leur apporter des bases tout en tenant compte du contenu des programmes scolaires, afin de conserver une certaine cohérence  » explique Jean-Paul.

La mission implique, dans l’idéal, un échange avec les professeurs, même si le temps manque souvent. De fait, l’organisation des actions n’est pas toujours simple. « On doit en permanence s’adapter aux rythmes scolaires » souligne Élise. Une difficulté incontournable car les élèves représentent une part importante du public du musée.

Alors les médiateurs multiplient les approches : collaboration avec des artistes, mise en place d’outils dans les classes… Jean-Paul détaille : « On utilise les collections du musée pour rebondir vers d’autres sujets, comme la littérature par exemple. Avec les petits, on privilégie la simplicité, on cherche à être ludique. »

Même s’ils apprécient les possibilités offertes par la structure, Élise et Jean-Paul constatent un resserrement des budgets qui sonne comme un non-sens. « On veut recevoir toujours plus de classes au musée pour glaner plus de subventions. Et dans le même temps, nos moyens se réduisent. »

Sébastien Juillard


Date de création : 04/10/2014 @ 17:15
Dernière modification : 04/10/2014 @ 17:15
Catégorie : Méli-mélo
Page lue 1006 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^