Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 442300 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

Quoi de neuf ? - Affaire Wissam : deux policiers en examen


Affaire Wissam : deux policiers en examen

wissam
Dans la nuit du réveillon du 1er janvier 2012, suite à une altercation avec eux, Wissam El Yamni est interpellé par des policiers dans le quartier de la Gauthière. Plus tard dans la nuit, il est conduit par ces derniers à l’hôpital ; après 9 jours de coma, il y meurt à l’âge de 30 ans.

Le quartier connaît des troubles dès les jours suivant l’interpellation. Pendant plusieurs nuits, des hélicoptères patrouillent au dessus de la Gauthière, l’éclairent à coups de projecteur (voir Exclusif n° 34, 35 et 36). Le 14 janvier, plusieurs milliers de Clermontois protestent en défilant jusqu’à la préfecture.

Une information judiciaire est ouverte pour « coups et blessures volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique », visant deux policiers. Des marques de strangulation apparaissent sur certaines photos de la victime, sa ceinture a disparu…

En avril 2013, une première expertise avait conclu à une mort accidentelle, due un cocktail de drogue et d’alcool. Début janvier 2014, les juges d’instruction Véronique Drahi et Aline Olié ordonnent une contre-expertise. « Ce que veut la famille de Wissam, c’est la vérité », déclare Jean-Louis Borie, l’un des avocats de la famille.

Un policier a été mis en examen le 24 février, puis un deuxième le 17 mars, pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ».

Un nouveau collège d’experts a cinq mois pour se prononcer : plus de deux ans et demi après, on saura peut-être la vérité sur la mort de Wissam El Yamni…

Nicolas de Saboulin

Plus d’infos sur le blog cjvpourwissam.over-blog.com

Date de création : 04/10/2014 @ 16:40
Dernière modification : 04/10/2014 @ 16:40
Catégorie : Quoi de neuf ?
Page lue 951 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^