Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 442305 visiteurs

 8 visiteurs en ligne

Exclusif en numérique ? - Exclusif sur internet ?


Exclusif sur internet ?

Exclusif, c’est en dix ans plus de six cents pages, un millier d’articles, 55 stagiaires-reporters, 18 salariés en contrat aidé. C’est aussi et surtout 13 000 exemplaires adressés chaque trimestre à des allocataires du RSA. L’addition, s’il vous plaît : 170 000 euros par an de fonds publics. Aujourd’hui, il est question de réduire cette somme d’un tiers en remplaçant ce journal imprimé par une diffusion numérique, sur Internet.

emmol.jpg
Au printemps 2000, l’agence de presse Par écrit, à Clermont-Ferrand, fut sollicitée par un élu et un “communicant” du Conseil général du Puy-de-Dôme. Ils souhaitaient que les journalistes de l’agence accompagnent tout au long d’une manifestation départementale, Les Rencontres de l’Insertion, un groupe de neuf allocataires du RMI : pendant un mois, ils allaient écrire un journal consacré à ces Rencontres et au vaste domaine de l’insertion… Ce sont eux qui décidèrent de le nommer Exclusif.

D’abord expérimental, ce journal devient, en 2003, le support d’une action d’insertion permanente, gérée par l’association Exclusif, subventionnée par le Conseil général. Rédigé par des personnes allocataires des minima sociaux, Exclusif est adressé par la poste aux personnes qui perçoivent le RMI dans le Puy-de-Dôme. C’est donc un journal trimestriel réalisé “par et pour” les personnes touchées par l’exclusion. Les responsables – bénévoles - de l’association Exclusif ont une conviction : ceux qui subissent l’exclusion ont toute légitimité à parler et se mêler d’insertion sociale, professionnelle et culturelle, pour produire de l’information destinée à leurs “pairs”. Parfois, ils le font même avec une habileté particulière.

14 % de côté… au moins

Encadrée par des journalistes, un photographe et une infographiste professionnels, l’équipe de rédaction comprend 14 participants “en insertion” : trois sont salariés en contrat aidé et onze sont “stagiaires”. Pour ces derniers, pas de sélection, ni par l’âge, ni par le niveau scolaire ou professionnel : toute personne au RSA peut venir “s’essayer” au travail de journalisme au sein d’Exclusif. Elle trouvera un accompagnement pour aller en reportage, prendre des notes, faire des photos, rédiger un article…

Les stagiaires ne sont pas salariés. Toutefois, ils sont rémunérés sous forme de droits d’auteur pour les articles qu’ils réalisent et qui sont publiés. Aucune chance de partir aux Bahamas avec les piges d’Exclusif : cette rémunération moyenne, cotisations sociales déduites, est de l’ordre de 170 euros par personne et par trimestre. Difficile de traduire cette somme en temps, mais un stagiaire assidu consacre à Exclusif une dizaine d’heures par semaine.

Aujourd’hui, le Conseil général envisage la suppression de la version papier du journal et son remplacement par une version numérique. Ceux qui fabriquent Exclusif s’inquiètent et s’interrogent devant cette “dématérialisation”. Plus que projet de développement pour le journal, c’est la solution trouvée par les financeurs pour réaliser des économies.

Vous, les lecteurs et lectrices allocataires du RSA, dont un sondage1 dit que vous êtes 86 % à disposer d’un accès à internet à la maison – ce qui pose des questions mais laisse de toutes façons 14 % de côté… Vous qui ne nous lisez peut-être pas toujours, pas souvent, pas du tout mais peut-être que vous y mettez les épluchures de légumes… Vous nous regarderiez, sur internet ?

Une étude d’impact montrait en 2006 qu’Exclusif avait trouvé son lectorat. Huit ans plus tard, avec ce projet de “tout numérique”, nous craignons de le perdre.

Denis Couderc

1.Fait en septembre 2013, avec 300 entretiens téléphoniques avec des allocataires du RSA, par la société Asdo pour le Conseil général du Puy-de-Dôme.

Date de création : 04/10/2014 @ 15:16
Dernière modification : 04/10/2014 @ 15:16
Catégorie : Exclusif en numérique ?
Page lue 1057 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^