Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 429770 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Canton s'aime - Champeix - Du côté de chez soi…


Les voyageurs de Neschers

Du côté de chez soi…

Neschers compte parmi ses 900 habitants plus de 10 % de gens du voyage, installés depuis les années 1940.

Venus jadis pour travailler vignes et pommiers, les “voyageurs” d’aujourd’hui à Neschers habitent pour la plupart deux types de logements, explique la maire, Valérie Ollier  : « soit en mobile-home sur des terrains qui leur appartiennent, avec l’intention d’y construire – souvent difficilement, car il existe à leur égard de la discrimination bancaire –, soit sur les nouveaux terrains familiaux créés cette année ». Les seuls se déplaçant encore régulièrement sont les commerçants forains. « On ne va pas dire que tout est idyllique, mais il est vrai qu’ils sont assez bien intégrés : on se connaît dès l’école, ils
sont inscrits sur les listes électorales… »

Réalisés par la Communauté de communes Couze Val d’Allier dont fait partie Neschers, avec l’aide de l’Association de gestion du schéma d’accueil et d’habitat des gens du voyage (AGSGV), ces terrains familiaux sont une forme particulière d’habitat adapté : chacun a un bâtiment en dur – une pièce de vie, des sanitaires – et un ou des emplacements pour caravanes.

Quelles différences avec la situation du campement sauvage qui existait au même endroit ? Un confort “normal”, et un “vrai” domicile, avec une boîte aux lettres ; chaque famille paie un loyer à la “com’com”, propriétaire des lieux. Les habitants vivent donc toujours en caravane… mais “à moitié”. Ils sont parfois nés ici-même, et si le nouveau “lotissement de la Couze” a été réalisé ici, c’est parce qu’ils l’ont souhaité.

Actuellement, certains de ces logements ont pu ouvrir droit aux allocations logement et aux aides du Fonds de solidarité logement « C’est une première et nous espérons parvenir à une généralisation pour les programmes à venir, à l’application d’une même règle pour tous », dit Patrice Pons, de l’AGSGV. Dans sa démarche d’élue, Valérie Ollier exprime un souhait assez proche : « que tous, en caravane ou en mobile-home, aient droit à un logement décent dans le même respect des règles d’urbanisme communes. » Quant à Jean-Pierre Sauvant, président de la “com’com”, il tire un premier bilan : « Chapeau au travail de l’AGSGV depuis onze ans sur ce projet, pour lequel nous avons bien travaillé avec la maire. Pour l’avenir, il est possible, après cinq ans, que ces terrains soient vendus à leurs occupants, mais à une double condition : l’accord préalable de l’Etat et du Conseil général. »

AGSGV 63, Maison de l’Habitat, 129 avenue de la République, 63100 Clermont-Fd,
tél. 04 73 42 67 71, courriel

Denis Couderc et Monique Bayol


Date de création : 17/11/2013 @ 13:17
Dernière modification : 17/11/2013 @ 13:18
Catégorie : Canton s'aime - Champeix
Page lue 1125 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^