Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 429767 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

L'insertion près de chez nous - Paroles d’élue


Châteaugay

Paroles d’élue

À Châteaugay, c’est l’adjointe au maire Ghislaine Charlat, chargée des affaires sociales et vice-présidente du CCAS, qui est responsable du chantier d’insertion avec le soutien d’une conseillère municipale, Marie-Thérèse Michelin. Elle met en avant le facteur humain de leur travail. « Ma première tâche consiste à m’assurer que le chantier fonctionne bien. Il faut définir les objectifs et se donner les moyens nécessaires… Il est impératif de constituer une bonne équipe, parfois on peut se tromper. » Pour cela, contrairement à d’autres chantiers, « les candidats sont reçus
mur
individuellement, et non lors d’informations collectives ». Au quotidien, le succès repose sur « un bon encadrant et une bonne entente entre celui-ci, l’accompagnatrice et les élus ». De même, les succès humains comptent : « Quand quelqu’un sort de l’action sans emploi à la clé, mais en ayant pu régler certains de ses problèmes, c’est positif ! » Tout autant qu’une sortie vers l’emploi ou une formation, seuls critères officiels d’évaluation. En fin de contrat, chaque salarié reçoit une attestation de compétences.

Autour du chantier, la communication compte aussi beaucoup. Par le bulletin municipal, Ghislaine Charlat « fait en sorte que le travail des salariés soit valorisé ». Les “dialogues de gestion” réguliers avec les partenaires (direction du Travail, Conseil général et Pôle Emploi) sont l’occasion de préciser les objectifs et d’en discuter, ainsi que des moyens mis en œuvre par le CCAS pour les atteindre. « Ils permettent de pointer du doigt ce qui est perfectible », résume l’adjointe. Ainsi est née l’idée d’une plaquette d’information, réalisée ensuite avec le concours des salariés. Elle a été largement diffusée aux institutionnels (Chambre des métiers, CAPEB) et aux artisans locaux, et mise à disposition de toute la population.

En 2012, le chantier a obtenu un satisfecit global. Son financement fait partie intégrante du budget global du CCAS (de l’ordre de 150 000 euros), lequel reçoit pour cela des aides conséquentes de l’Etat et du Conseil général. « Le CCAS n’étant pas autosuffisant, c’est au final la commune qui apporte une subvention d’équilibre pour toutes les actions menées, en particulier pour le volet insertion, précise l’adjointe : elle est de 31 106 euros pour l’exercice 2013. »

Bruno Michaud

DESSIN mur.jpg PHM

Date de création : 16/11/2013 @ 15:23
Dernière modification : 16/11/2013 @ 15:24
Catégorie : L'insertion près de chez nous
Page lue 1095 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^