Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 442064 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

L'insertion près de chez nous - Il faut cultiver le jardin…
des autres !


Jean-Michel

Il faut cultiver le jardin… des autres !

« Je n’aime pas avoir de patron sur le dos. » Jean-Michel, 53 ans, apprécie par dessus tout son travail de bricoleur et jardinier en intérim, chez les particuliers. Il trouve ainsi son équilibre après des années d’errance, de petits boulots, de contrats dont il ne sait plus dire le nom. L’insertion ? Ce terme ne lui parle pas vraiment.

Dans la petite cité Michelin qu’il occupe dans le quartier de La Pradelle, à Clermont-Ferrand, Jean-Michel a le sentiment d’avoir enfin remisé son baluchon. Depuis trois ans, il accomplit des missions temporaires de bricolage et jardinage que lui propose La Courte échelle, une association d’insertion intermédiaire gerzatoise. Il aime.

« Je bosse de mars à novembre dans les jardins, de deux à dix missions par mois, d’une heure, trois heures, une journée… Je complète l’hiver par des petits travaux de bricolage, toujours chez les particuliers. Je suis payé à l’heure, au SMIC, et je touche le RSA de novembre à mars. Ça me convient. Je m’en sors, j’ai de quoi manger. Je travaille à ma façon, je me sens libre. Je n’aime pas qu’on me regarde bosser… »

La route est loin derrière lui. De 1979 à 1987, il a écumé les chemins de France et d’Espagne, vivant de petits boulots, de cueillettes, de vendanges. Il a un CAP de peintre en bâtiment mais ce travail ne lui plaît pas. Il ne concrétise pas, non plus, une formation ultérieure de bûcheron et d’ouvrier paysagiste. Il enchaîne les petits jobs, dans les espaces verts, le bâtiment, encadré par les structures d’insertion locales.

« Démerdez-vous ! »

Aujourd’hui, il a trouvé son rythme. « J’accepterais un travail à temps plein s’il me plaisait vraiment. En attendant, je préfère nettement le contact avec les particuliers à l’autorité d’un chef ou d’un patron. »

Il a été dirigé vers La Courte échelle par son accompagnateur du Plan local pour l’insertion et l’emploi (PLIE). « Depuis cinq années qu’il s’occupe de moi, j’ai enfin le sentiment d’être mieux pris en charge. Il me propose des offres d’emploi, me donne un rendez-vous tous les quinze jours ou trois semaines. Avant, j’avais l’impression de ne pas être encadré véritablement. On me proposait un boulot et ensuite, “démerdez-vous” ! »

PLIE de l’agglomération clermontoise, 64/66 avenue de l’Union Soviétique, 63000 Clermont-Ferrand,
tél. 04 73 98 35 79

Guillaume Martin et Michel Bresson


Date de création : 16/11/2013 @ 15:02
Dernière modification : 16/11/2013 @ 15:03
Catégorie : L'insertion près de chez nous
Page lue 758 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^