Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 442064 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

L'insertion près de chez nous - Didier mise sur la sécurité


Didier mise sur la sécurité

Didier travaille dès l’âge de 14 ans, en apprentissage, et obtient un CAP de plombier. Il enchaîne ensuite les expériences : chauffagiste, maçon, employé espaces verts, vendeur, agent de sécurité… À 46 ans, il est employé en contrat aidé dans l’équipe du chantier d’insertion de Châteaugay.

Châteaugay
Sur un terrain escarpé de Châteaugay, Didier effectue les dernières tontes, débroussailleuse en mains, avant l’arrivée de l’hiver. Après un divorce, le chômage et deux ans de galère, il semble enfin voir le bout du tunnel. Il entretient les espaces verts inaccessibles aux tracteurs, en tout 6 à 7 hectares sur la commune. Il travaille avec ses cinq collègues du chantier d’insertion depuis mai dernier, 26 heures par semaine, dans le cadre d’un CAE-CUI d’un an. En hiver, ils vont aussi rénover des bâtiments municipaux et, pendant les vacances scolaires, refaire certaines salles de classes dans les écoles. Chaque lundi, Didier dispose d’un temps pour avancer sur ses projets professionnels, avec une accompagnatrice en insertion. Un local est mis à leur disposition au sein de la mairie. « En ce moment, on fait des simulations d’entretien d’embauche entre collègues, explique-t-il. J’ai aussi pu refaire mon CV, ça m’a remis dans le bain. Après un an et demi de chômage, on perd ses repères… »

Son principal projet est de revenir vers un de ses anciens emplois : « Avant de m’installer en Auvergne, j’étais agent de sécurité à Paris et je devais faire 150 km par jour pour aller au boulot. C’était dur, au bout de 10 ans j’ai craqué. J’ai déjà des diplômes pour ce travail mais j’ai appris qu’ils n’étaient plus valides… » Il doit donc passer bientôt un certificat de qualification professionnelle (CQP) d’agent de prévention et de sécurité dans un centre de formation à Clermont-Ferrand et il lui reste encore des étapes à franchir.  Ainsi, une enquête de moralité est en cours, c’est obligatoire pour exercer ce métier. Son CAE-CUI au chantier d’insertion lui permet, de plus, d’accéder à un stage préalable dans une entreprise de sécurité, qu’il attend avec hâte pour le mois de décembre.

Anaïs Pommier et Monique Bayol


Date de création : 16/11/2013 @ 14:55
Dernière modification : 16/11/2013 @ 14:55
Catégorie : L'insertion près de chez nous
Page lue 1054 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^