Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 408690 visiteurs

 15 visiteurs en ligne

Anciens numéros - n°40 L'insertion près de chez nous


Agrandir l'image

Exclusif n°40

L'insertion près de chez nous



Exclusif fait peau neuve pour ses dix ans. Mais le journal “qui ne s’use que si l’on s’insère” est toujours le seul au monde à regretter l’augmentation de ses lecteurs, les allocataires du RSA dans le Puy-de-Dôme. Ils étaient 15 387 fin 2009, 16 580 fin 2010, 17 460 fin 2011 et 18 145 fin 2012 ! Aujourd’hui, les contrats de travail sont plus courts, et les périodes de chômage indemnisées aussi. “L’arrivée” au RSA a donc lieu très vite, au bout de six mois en moyenne. Dans ce numéro anniversaire, la rédaction donne la parole en priorité à quelques “marathoniens” des dispositifs d’insertion. Ils disent leur galère, leurs espoirs souvent déçus. Revient fréquemment l’expression « Démerdez-vous », pour traduire leur désarroi. Certains qui s’en sont bien sortis estiment ne le devoir qu’à eux-mêmes. Le bilan n’est pas beaucoup plus optimiste du côté des encadrants en insertion, parfois mal préparés, trop souvent contraints de favoriser la “professionnalisation” au détriment de la dimension personnelle de l’individu. La tâche n’est pas facile non plus pour les élus, autre rouage majeur, pour prendre en compte les difficultés sociales croissantes dans la population. Nous avons enfin voulu détailler l’action du Conseil général, chef de file de l’insertion dans le département et dispensateur de dispositifs complexes et mouvants…

Dossier : L'insertion près de chez nous

Créactif

Canton s'aime - Champeix

Ailleurs - Grigny - Lyon

Quoi de neuf ?

Logement d’urgence : les limites d’un système

Le 2 septembre dernier, l’ANEF mettait un terme aux paiements des chambres d’hôtel destinées au logement d’urgence, contrainte à ce choix par défaut de remboursement de l’État. 360 personnes se retrouvaient ainsi à la rue, avant d’être relogées sous la pression des associations de défense. cette affaire a mis en lumière les limites d’un système qui précarise davantage des personnes pourtant attachées à l’idée d’un emploi et d’un logement pérenne. et qui alimente une économie hôtelière forcément ambigue.

Méli-mélo

Livres



Bonne lecture

La version pdf, à télécharger :

numero40.pdf(1037,04 ko) Télécharger



Disparition

Annette Jourde
Nous faisons cette rentrée sous le signe du chagrin puisque nous avons perdu Annette Jourde. Cette photographe avait collaboré dès son premier numéro à la rédaction d’Exclusif, où elle n’était pas seulement une collègue mais aussi une amie chère. Elle était un esprit alerte et curieux, une nature volontaire et indépendante qui, en dépit des traîtrises de son corps, avait choisi un métier physique qu’elle adorait. De la voir progressivement empêchée de l’exercer fut un crève-coeur pour ceux qui l’aimaient. Personne ne l’entendit se plaindre. Comme sa fierté était à la mesure du prix qu’elle accordait à l’amitié, elle ne s’avoua jamais vaincue. Elle conservait une activité qui, du fond de sa tanière, la maintenait en lien avec ses très nombreux amis et une foule d’inconnus. Mais il fallut se résoudre à ne la voir que trop rarement. C’était alors des rencontres précieuses. Annette était une hôtesse généreuse et drôle, et qui nous régalait. Elle avait les yeux grands ouverts sur le monde et sa cuisine lui ressemblait. Redoutant plus que tout la compassion, elle imposait farouchement le silence sur la question de sa santé, ou lui donnait un tour romanesque, s’inventant une parenté avec la Dame aux camélias. Quand même, elle ne faisait pas l’impasse sur le sujet s’il y avait une occasion de rigoler. Ainsi, elle ne manquait jamais de raconter qu’un inconnu, dans une soirée, lui avait demandé si elle fumait. Elle trouvait ça tellement farce…

Elle aimait beaucoup la vie.

Date de création : 16/11/2013 @ 12:44
Dernière modification : 04/10/2014 @ 17:54
Catégorie : Anciens numéros
Page lue 1939 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^