Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 442064 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Créactif - Préserver la terre et la transmettre


Rachat “solidaire” de la ferme des Raux

Préserver la terre et la transmettre

Le mouvement Terre de liens lève des fonds pour créer ou maintenir des exploitations agricoles à taille humaine et respectueuses de l’environnement. La ferme des Raux, à Gerzat, attend son tour.

Terre de liens Auvergne
Chantal et Jean-Sébastien Gascuel exploitent dans une optique de développement durable la ferme des Raux, qui est un groupement foncier agricole (GFA) : céréales bio, volailles fermières… « À 41 %, le GFA nous appartient, dit Chantal, le reste étant à mes frères et sœurs qui sont désireux de vendre. C’est pourquoi nous avons contacté l’association Terre de liens. »

Pour éviter le démembrement de l’exploitation, une journée “portes ouvertes” s’est tenue en décembre avec Terre de liens Auvergne qui collecte des fonds. Le but est de sortir les terres agricoles du marché spéculatif. « Si ça marche, poursuit Chantal, nous préserverons notre outil de travail en devenant locataires de la société foncière de Terre de Liens, à la place du GFA. Ce système mutualise le capital ; lorsque nous prendrons notre retraite, il permettra à des jeunes de s’installer en location sans devoir s’endetter à vie. Nous aurons aussi des engagements à respecter, avec un bail rural environnemental garantissant des pratiques agricoles durables. D’ailleurs, la municipalité de Gerzat, qui par ailleurs nous loue 22 hectares, désire elle aussi que ces parcelles restent en bio. »

Paysans bio cherchent actionnaires solidaires

Audrey Vigignol, présidente de Terre de Liens Auvergne, précise : « Les actionnaires de la foncière peuvent récupérer leurs billes au bout de cinq ans. C’est un placement éthique et militant, mais il y a aussi des avantages fiscaux. Le mouvement a déjà réalisé une centaine d’acquisitions, pour 140 fermiers bio, dont déjà deux en Auvergne. Une fondation va être créée en 2013 pour recueillir des dons. Terre de liens est un peu victime de son succès, débordée par les demandes. On lance d’ailleurs un appel pour que des milliers d’actionnaires solidaires viennent grossir les rangs. »

Pour qu’un achat soit déclenché, il faut réunir 75 % des fonds en promesses. Chantal précise : « La demande de contribution a été lancée en octobre. Avec les promesses récoltées aujourd’hui, nous avons dépassé les deux tiers de la somme. » Ça se précise.

A.Q.

Pour suivre l’évolution de la collecte : http://lafermedesraux.blogspace.fr
Terre de liens Auvergne, 9 rue Sous-les-Augustins, 63 000 Clermont-Ferrand, 06 32 30 59 22, courriel

Date de création : 15/02/2013 @ 11:22
Dernière modification : 15/02/2013 @ 11:22
Catégorie : Créactif
Page lue 1134 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^