Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 442064 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Créactif - Objectif  2013 : 2 000 postes à créer en Auvergne


Emplois d’avenir

Objectif  2013 : 2 000 postes à créer en Auvergne

Nouveau type de contrat aidé, les emplois d’avenir sont en place depuis novembre dernier. Destinés aux jeunes en difficulté dans leur recherche d’emploi, ils devraient bénéficier à 150 000 personnes, dont 2 000 en Auvergne d’ici fin 20131.

Critères d’éligibilité

  • Avoir entre 16 et 25 ans (jusqu’à 30 pour les travailleurs handicapés).
  • Être : non diplômé, ou titulaire d’un BEP/CAP et sans activité pendant 6 des 12 derniers mois, ou encore de niveau bac+3 maximum et sans activité pendant 12 des 18 derniers mois pour les personnes habitant des territoires prioritaires :
    • zones urbaines sensibles :
      Croix-de-Neyrat, Champratel, Les Vergnes, La Gauthière, La Plaine, Herbet, Fontaine-du-Bac et St-Jacques (Clermont), Le Breuil et Les Chapelles (Aulnat), Le Patural et Les Pègues (Gerzat), Les Jaiffours et Ville Haute (Thiers), Quartier Sud (Cournon) ;
    • zones de revitalisation rurale :
      L’ensemble des communes des arrondissements d’Ambert et d’Issoire, des cantons de Bourg-Lastic, Herment, Manzat (sauf Charbonnières-les-Varennes, Les Ancizes-Comps, St-Georges-de-Mons), Menat, Pionsat, Pontaumur, Pontgibaud, Rochefort-Montagne, St-Dier-d’Auvergne, St-Gervais-d’Auvergne, ainsi que les communes de Parent, Plauzat, Virlet ;
    • outre-mer.


Conditions des contrats

  • Le contrat de travail est à plein temps sur la base minimum d’un SMIC horaire (dérogations pour un temps partiel possibles pour les travailleurs handicapés).
  • Les contrats sont à durée déterminée de un à trois ans, ou à durée indéterminée (dans ce cas, l’aide de l’Etat durera trois ans).
  • Un quota d’heures doit être dédié à la formation, mais à ce jour leur mode de financement n’est pas réellement calé…
  • Chaque salarié est accompagné par la Mission locale qui l’a orienté, avant, pendant et après le contrat.
  • L’employeur cotise à l’assurance chômage, comme pour tout autre salarié.
Mode d’emploi (d’avenir)

  • Un conseiller de la Mission locale dont vous relevez (ou de Pôle emploi) vérifie que vous remplissez les conditions.
  • Il vous met en contact avec des employeurs proposant des emplois d’avenir.
  • Si votre candidature est retenue, vous signez avec la Mission locale et l’employeur une demande d’aide “emploi avenir”.
  • Vous signez ensuite le CDD ou le CDI avec l’employeur.
Guy-Joël Reboisson, directeur de la mission locale de Clermont communauté, donne quelques précisions sur ces emplois d’avenir qui peuvent faire l’objet de contrats à durée déterminée de un à trois ans, voire de contrats à durée indéterminée (CDI) : « D’habitude, beaucoup d’actions sont centralisées à Pôle Emploi. Cette fois, les Missions locales pour l’emploi des jeunes sont seules habilitées à signer les conventions. C’est une véritable reconnaissance de notre réseau par les pouvoirs publics. Cela nous conduit à développer plus encore nos relations avec Pôle Emploi et Cap Emploi, et à étoffer notre réseau d’employeurs. » Le coût du salaire et des cotisations sociales est pris en charge à 75 % par l’Etat. Des aides supplémentaires des conseils généraux et des collectivités sont mises en place progressivement.

« Notre objectif est que le niveau moyen des personnes recrutées reste limité, explique Guy-Joël Reboisson, afin de donner toutes leurs chances à des jeunes peu ou pas qualifiés. On ne veut pas que ça “dérape” comme pour les emplois jeunes (fin des années 1990, ndr), dont le niveau avait grimpé jusqu’à bac + 4. On fait aussi un gros boulot en amont : on repère des jeunes chômeurs éligibles, on les prépare à présenter leurs candidatures dans des ateliers de groupe. »

La formation, un impératif

Afin que le jeune soit sûr que le secteur où il s’apprête à s’engager lui correspond, des stages découverte de courte durée peuvent être envisagés, et éventuellement rémunérés. « Nous n’avons pas trop de problèmes pour trouver des jeunes motivés, poursuit le directeur. Mais pour les employeurs, c’est un peu plus tendu… On fait du phoning et des réunions pour les informer sur le fonctionnement du dispositif. »

L’aide est attribuée selon plusieurs critères : le contenu du poste, la capacité à former le jeune salarié, et la qualification qu’il vise. Pendant toute la durée du contrat, chacun sera suivi sur le lieu de travail par un tuteur désigné par l’employeur. Ce dernier doit s’engager sur la mise en place d’actions de formation, à réaliser prioritairement pendant le temps de travail. « Même si c’est bien sûr l’issue idéale, l’objectif n’est pas uniquement la pérennisation des postes, ajoute Guy-Joël Reboisson. L’amélioration de l’employabilité de ces jeunes, c’est notre première visée. » En clair, après un emploi d’avenir même en CDD, le jeune devrait avoir plus d’avenir dans l’emploi…

A.Q.

1. Les employeurs concernés sont, pour l’instant, les associations, les organismes à but non lucratif de l’économie sociale et solidaire, les mairies, les secteurs sanitaire, médico-social et scolaire… Des négociations sont en cours avec les entreprises des filières vertes, du numérique, de l’aide à la personne, de l’animation et des loisirs. On devrait en savoir plus en mars.

Les Missions locales pour l’emploi des jeunes :
  • Clermont communauté : 04 73 42 17 57
  • Cournon-Billom : 04 73 84 42 76 et 04 73 68 53 43
  • Thiers : 04 73 80 49 69
  • Riom-Limagne-Combrailles : 04 73 38 50 13
  • Issoire-Val d’Allier : 04 73 89 05 85
  • Ambert : 04 73 82 05 88

Date de création : 15/02/2013 @ 11:09
Dernière modification : 15/02/2013 @ 11:09
Catégorie : Créactif
Page lue 1290 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^