Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 442064 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Canton s'aime - Saint-Gervais-d'Auvergne
- Blanchisserie de La Bujade : l’insertion tambour battant




Blanchisserie de La Bujade : l’insertion tambour battant !

Saint-Gervais d’Auvergne, forte de 1 500 âmes au cœur des Combrailles, à 63 km de Clermont, n’a pas comme seul centre d’intérêt une basilique moyenâgeuse fortifiée, mais aussi une blanchisserie qui lave les écueils du monde du travail.

bujade
La blanchisserie est encadrée par Claire David : « C’est un gros chantier d’insertion ! On a deux sites dans la ville où sont réparties huit personnes salariées1 – plus une autre permanente et moi, ainsi que la directrice. » Leurs clients : des privés, des usines et des garages, des hôtels et gîtes, mais aussi des institutions publiques, des maisons de retraite pour le linge de corps et le linge plat (draps, literies, torchons). Enfin, La Bujade effectue aussi du repassage au fer à vapeur et à la calandre, « une machine qui sèche, repasse et plie le linge », précise Claire. « Avec nos deux camions, on livre jusqu’aux Ancizes et à Châtel-Guyon, Riom, Manzat. » Depuis 2003, l’association Combrailles Entreprendre porte ce chantier créé en 2000 par la communauté de communes des Combrailles, qui aujourd’hui met gratuitement les locaux à disposition de l’association.

Insertion et chiffre d’affaires

Le chantier est surtout destiné à des femmes de 30 à 50 ans ; il n’y a qu’un homme, le livreur. Au total, une quarantaine de personnes ont occupé successivement ces emplois d’insertion ; aujourd’hui, les salariés sont soutenus par un accompagnement personnalisé de leurs projets professionnels, que ce soit une formation ou un projet de création d’activité. C’est le cas de Virginie, qui termine bientôt sa deuxième année de contrat et souhaite reprendre le bar familial pour y développer aussi une activité de concerts.

La Bujade est une entité économique qui semble viable, les chiffres sont parlants : 70 tonnes de linge traité par an. Président de Combrailles Entreprendre, Max Raque précise que les charges sont aussi parlantes : « Par exemple, la facture d’eau annuelle est de 6 000 Ä ! On peut se développer, notamment avec la clientèle locale, mais on est dans une situation délicate : qui dit grossir, dit passer de “chantier d’insertion” à “entreprise d’insertion”. Se posent alors des problèmes de locaux et de législation, avec les avantages d’une entreprise mais aussi les contraintes. » Pour peser le pour et le contre, une étude a été confiée au Comité d’expansion économique du Puy-de-Dôme.

G.V.

1. Employées 26 heures par semaine en CUI (Contrat unique d’insertion) d’un an, renouvelable une fois.

La Bujade, ouvert du lundi au vendredi, de 9 h 15 à 17 h 30, tél. 04 73 85 73 80.

Date de création : 27/08/2011 @ 09:03
Dernière modification : 27/08/2011 @ 09:04
Catégorie : Canton s'aime - Saint-Gervais-d'Auvergne
Page lue 3028 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article



Réaction n°1 

par titi le 19/02/2014 @ 23:47

belle initiative, malheureusement du linge est régulièrement perdu. Je prends pour exemple mon père qui est résident au foyer logement de saint Gervais d'Auvergne, il a déjà constaté que quelques-uns de ses habits avaient disparus.
^ Haut ^