Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 429771 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Animaux, nos amis ? - Droit de veto sur le dispensaire…


“Droit de veto” sur le dispensaire…

En 2008, Michel Mounet a voulu créer, au sein des Restos du cœur, un dispensaire pour animaux, à l’intention des personnes précaires. Mais le projet est abandonné…

mounet
Avant de diriger l’association des Restos du cœur 63, Michel Mounet servait les repas aux personnes sans domicile fixe dans le Bus du cœur. C’est là que l’idée d’un dispensaire est émise : « Un habitué, Loloche, m’a demandé : “Michel, monte un dispensaire pour nos chiens”. » Un an plus tard, une bénévole propose donc à Michel, devenu président, le projet élaboré  : « On voulait effectuer des actes médicaux bénins, et cela trois fois par semaine : vaccination, puçage électronique pour l’identification des animaux, petites sutures, etc. » L’association se lance, démarche des centrales d’achats animaliers et des spécialistes, « car il fallait du matériel mais aussi des vétérinaires ». Sur toutes les lettres envoyées, quatre vétérinaires répondent favorablement ainsi que certaines centrales. Mais huit jours après, un cabinet de l’agglomération clermontoise dénonce l’association pour concurrence déloyale. « J’ai pris aussitôt rendez-vous auprès de l’Ordre des vétérinaires ! » Il en ressort, selon ses dires, « cocu mais content, ils m’avaient bien baisé ! » L’Ordre lui a montré un extrait du Code rural1 : les Restos du cœur, en tant que tels, ne peuvent pas exercer la profession de vétérinaire : « Nous n’étions pas sur la liste des personnes habilitées… » Michel décide de laisser tomber le projet. Pourtant il reste optimiste sur la profession : « Il y avait quand même quatre vétos prêts à travailler gratuitement : ce n’est pas parce qu’un cabinet est lamentable qu’ils le sont tous ! »

G.V.

1. Un des codes juridiques spécialisés français (ordonnance no 2010-462 du 06/05/2010), composé de 9 livres dont le 2 : Santé publique vétérinaire et protection des végétaux.

Date de création : 27/08/2011 @ 08:26
Dernière modification : 27/08/2011 @ 08:27
Catégorie : Animaux, nos amis ?
Page lue 1280 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^