Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 442064 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Animaux, nos amis ? - Coups de Griffe contre
les violences aux bêtes


Coups de Griffe contre les violences aux bêtes

Créée en septembre 2010, l’association a 70 adhérents, un blog et un site pour mener ses combats en faveur des animaux.

« Plus on sait que les émotions des animaux ressemblent aux nôtres, plus on les extermine et on les exploite ! » Josée Barnérias, 61 ans, préside l’association clermontoise La Griffe, dont le but est d’alerter et d’informer sur les maltraitances faites aux animaux, par des manifestations – comme celle du 28 mai dernier contre les corridas1 –, mais aussi par des conférences, pique-niques végétariens, concerts, diffusions de tracts…

L’association se bat contre les pratiques telles que la chasse, la corrida1, les combats de coqs, l’abattage sans étourdissement préalable. Sur ce dernier point, Josée précise : « Dans 90 % des cas, un animal qui rentre dans un abattoir est issu de l’élevage intensif, pratiqué dans des conditions cruelles, comme les porcs (cf. en page de droite : Une vie de cochon). De plus, la France est le pays d’Europe qui utilise le plus d’animaux pour des expériences complètement inutiles dans la recherche scientifique et les laboratoires privés », insiste cette végétarienne active depuis plus de 40 ans.

Pour Josée Barnerias, de nouvelles pratiques prétendument sportives prennent de plus en plus d’ampleur. « En ce moment, c’est la chasse à l’arc, et aussi l’épieu : on prend un grand bâton et on plante ça dans l’animal, comme pendant la préhistoire. » Plus cruel encore : « Pour exercer les chiens à la chasse, on les lâche sur des sangliers et des cervidés élevés dans des enclos. » Enfin, forte de son expérience, Josée Barnérias insiste : « Ce militantisme est pleinement justifié ! La civilisation et l’idée d’humanité passent par un adoucissement des mœurs à l’égard des animaux. Voilà pourquoi je milite, et c’est sans fin… »

G.V.

1. De l’espagnol correr (courir) ; se déroule dans une arène où un homme, le matador, joue avec l’animal pour enfin le tuer brutalement avec une épée sans anesthésie (et avec plaisir en plus). La corrida a été inscrite, le 23 avril dernier, au patrimoine culturel immatériel français.

La Griffe, BP 10 152, 63020 Clermont-Ferrand cedex 2,
courriel
site : www.wix.com/sitelagriffe/la-griffe ;
blog : lagriffe.over-blog.net

Date de création : 26/08/2011 @ 18:33
Dernière modification : 26/08/2011 @ 18:35
Catégorie : Animaux, nos amis ?
Page lue 1473 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^