Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 429404 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Animaux, nos amis ? - Biocowboys in Livradois


Biocowboys in Livradois

Deux jeunes agriculteurs élèvent des bêtes en bio à Brousse, dans le Livradois-Forez.

biocowboy
Petit-fils d’agriculteurs et passionné de vaches depuis son enfance, François Gilard, 29 ans, a suivi des études agricoles à Dijon, puis des recherches à Vancouver (Canada) sur le comportement et le bien-être animal. Il a notamment filmé des bovins afin d’étudier les problèmes de boiterie. Ingénieur, il travaille à l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) où il rencontre Patrice Ventalon. En 2008, ils s’installent ensemble pour exploiter, en bio, la ferme des Terres creuses, à Brousse, près de Cunlhat.

Entre 650 et 700 mètres d’altitude, ils élèvent 35 vaches laitières, 50 à viande et 5 taureaux, soit 200 bêtes avec la suite, sur 98 hectares de terre dont 6 en céréales. On trouve là des jersiaises, des montbéliardes, des simmentals, des normandes, des tarentaises, des limousines et des salers, car les deux paysans aiment la diversité.

Comme mamie…

Elles sont nourries avec les céréales bio de Patrice, François et leur apprenti Édouard, ou avec celles de confrères du département. Elles reçoivent des soins individualisés : « Pas ou très peu d’antibiotiques, mais des huiles essentielles, des plantes, de l’argile verte et des oligo-éléments. On les sort tous les jours, même en hiver, on leur laisse pousser les cornes et elles ont toutes un prénom. Le contact avec elles est permanent », explique François qui révèle que les vaches aiment qu’on leur parle d’une voix grave…

Très préoccupé du bien-être de ses animaux, François n’en est pas moins producteur de nourriture. « Quand il faut les envoyer à l’abattoir, ça fait un pincement au cœur, c’est dur de les voir partir. » L’abattoir est certifié bio ; les carcasses reviennent à Saint-Amant-Roche-Savine pour être découpées et vendues dans une boucherie reprise par les deux agriculteurs et deux collègues. La production est également vendue en boutiques bio et en direct dans des Amap1, là où ils écoulent aussi les œufs de leurs “Cous nus” du Forez, excellentes poules pondeuses, ainsi que des oies et des dindes. Ils projettent de construire bientôt une fromagerie pour fabriquer de la fourme fermière et du beurre, « comme ma grand-mère le faisait », sourit le jeune homme.

J.-F.M. avec C.G.

1. voir Exclusif 31 ou www.reseau-amap.org

Ferme des Terres creuses, 63490 Brousse,
tél. 06 83 26 50 10 - Boucherie Biosavine, à Saint-Amant-Roche-Savine, ouverte les vendredis, samedis et dimanches de 8 h à 12 h,
tél. 04 73 95 73 92

Date de création : 26/08/2011 @ 17:32
Dernière modification : 26/08/2011 @ 17:32
Catégorie : Animaux, nos amis ?
Page lue 1597 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^