Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 429404 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Canton s'aime - Montaigut-en-Combrailles
- Quand la culture accorde ses violons


Quand la culture accorde ses violons

Au fil des années et des initiatives, les acteurs musicaux se sont emparés des Combrailles, mais avec des concerts souvent programmés en même temps… Le réseau Ronde musicale en Combrailles permet d’organiser et de développer une véritable programmation culturelle.

Voilà une dizaine d’années, lors d’une réunion organisée par le Syndicat mixte pour l'aménagement et le développement des Combrailles (SMADC), « les associations musicales locales avaient ressenti une volonté de travailler ensemble, » se souvient Jean-Claude Habrial, président de l’association Les amis du prieuré. « Ce travail en réseau a commencé par un simple échange de lieux entre associations, pour les concerts du festival Bach en Combrailles. » Le SMADC s’est alors engagé aux côtés des associations, « pour faciliter la coordination et la médiation entre elles », explique Céline Rougeron, aujourd’hui en charge du développement culturel au SMADC et de la coordination du réseau.

Depuis sa création officielle en 2001, la Ronde a évolué au niveau de ses membres et de ses actions. Après avoir débuté avec six associations, le réseau en compte aujourd’hui dix, auxquelles se sont rajoutés à titre individuel deux photographes et un écrivain. But de ce regroupement : « Proposer des spectacles de qualité pour la population locale, encourager l'élargissement et la diversification de l'offre culturelle et avoir un rayonnement important », explique Céline. Il s'agit également de former le public, de le sensibiliser par des spectacles mais aussi des rencontres avec les artistes, des stages, des résidences artistiques…

Une offre de qualité

« En 2006, nous avons fait appel à un bureau d’études pour réaliser une charte, un schéma culturel, validé par tous les membres. Cela nous a donné un cadre, avec des règles précises. » Réticentes au départ devant cette « démarche intellectuelle », les associations en sont maintenant satisfaites. Depuis la signature de la charte, les associations ont des obligations : programmer au moins quatre spectacles par an, coordonner leurs programmations, donner au moins un spectacle ensemble tous les deux ans… Il y a aussi des engagements optionnels : programmer un spectacle professionnel avec une contribution financière, proposer des spectacles dans au moins trois registres du spectacle vivant, programmer hors saison estivale… Du classique au jazz en passant par le rock, du théâtre aux expositions, tous les arts sont désormais représentés.

« On s'est aperçu qu'il n'y avait pas de lien entre le réseau et les écoles de musique. Depuis cinq ans, on convie les écoles à nos réunions », explique Céline. Des actions se montent, comme avec Bach en Combrailles qui veut faire des interventions en milieu scolaire. « Le lycée agricole veut aussi accueillir en son sein des actions culturelles : cette année, un opéra a été créé avec les élèves. » Le réseau reçoit des financements de la DRAC (19 500 €) et du fonds européen Leader Cap 6000 (37 000 € pour 2007-2013), répartis entre les membres selon les actions menées sur l'année. Un pot commun d'une hauteur de 10 % est consacré à la communication.

Pour Jean-Claude Habrial, ce travail en commun « permet de créer des liens plus étroits, d’échanger. Pendant vingt-cinq ans, il ne se passait pas grand-chose en matière culturelle dans la région. Aujourd’hui l’offre est honorable, grâce au SMADC qui a créé une convention culturelle et qui finance ces projets collectifs de qualité. C’est également grâce à Céline, qui nous rassemble et nous pousse ! » Céline conclut en constatant que « l’exigence artistique est beaucoup plus importante qu’avant. Pour le théâtre, par exemple, on est passé des amateurs aux professionnels tels que ceux du Wakan théâtre, programmé par Les amis du prieuré. »

M.A.

Ronde musicale en Combrailles : contact au SMAD Combrailles, place Raymond Gauvain, 63390 Saint-Gervais d’Auvergne, tél. 04 73 85 82 08

Date de création : 24/09/2010 @ 14:25
Dernière modification : 24/09/2010 @ 14:25
Catégorie : Canton s'aime - Montaigut-en-Combrailles
Page lue 1476 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^