Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 429404 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Créactif Auto-entrepreneur - CAPEB 63 :
« On sera tous grugés »


Serge Bagel, président de la CAPEB 63

« On sera tous grugés »

Pour Serge Bagel, président de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment du Puy-de-Dôme, «il n’y a pas d’égalité de droits et de devoirs entre artisans et auto-entrepreneurs ».

sergebagel
Depuis avril 2010, les auto-entrepreneurs (AE) sont juste « incités » à se déclarer à la Chambre des métiers : « Ils se sentent officialisés, mais il va y avoir des réveils douloureux. Seuls les plus intelligents s’en sortiront. Ce qui est moche, c’est qu’il y a vraiment de bons porteurs de projets, mais ils sont lâchés dans la nature. »

La CAPEB 63, qui défend 4 000 petites entreprises – de 3 ou 4 salariés en moyenne –, réclame une réforme du régime AE, qui le limiterait au début d’activité et le supprimerait dans les cas d’activité accessoire. Pour elle, il s’agit de concurrence déloyale. « Dans une société humaine, on ne peut pas faire tout et n’importe quoi. Les auto-entrepreneurs sont une véritable armée mexicaine. C’est un drame ». Les mots sont forts, Serge Bagel n’en veut à personne en particulier, mais s’oppose au principe même de ce statut : « Il met en péril le régime social des indépendants (RSI) et tord le cou au Code du travail. Pendant trois ans, les AE travaillent sans payer la taxe pour frais de la Chambre des Métiers, ni leur formation. Avec leur faible chiffre d’affaires, ils cotisent peu au RSI, mais sont très nombreux. Le gouvernement a promis de compenser le manque à gagner, mais on attend toujours ! C’est le régime général qui devra compenser, ce sera une solidarité forcée au travers de l’augmentation des impôts, ça va être la guerre entre ceux qui payent et ceux qui ne payent pas ! On sera tous grugés. »

Mais le pire est peut-être le coup porté à la notion de métier : « En 2008, dans son rapport1, Jacques Attali a dit qu’il ne fallait plus de métiers mais de l’activité ». Même si les métiers du bâtiment ont longtemps eu une image médiocre, Serge Bagel les défend : « Il faut des années pour devenir maître artisan, avec de plus en plus de formation aux technologies. Chez nous, l’insertion passe par l’apprentissage, la transmission des savoir-faire et du “savoir être” à près de 1 500 jeunes du département. »

Autres conséquences du régime : « D’un côté, des AE esclaves, utilisés par de grosses entreprises, de l’autre la quasi-protection d’activités, clandestines jusque-là, qui pourront être officialisées : péripatéticiennes dans des pseudo-salons de massage, charlatans et faux médecins. Des réseaux sont en train de prospecter pour faire travailler des personnes en AE et prospérer sur leur dos » poursuit-t-il. « Personne ne pourra contrôler ça, ni l’Urssaf, ni Pôle emploi, ni la Chambre des Métiers, qui manquent de personnel. »

M.L.& C.D

CAPEB 63, 2 rue Félix Mézard, BP 61, 63019 Clermont cedex 2, tél. 04 73 25 71 71, site : www.capeb63.fr
1. Rapport de la Commission pour la libération de la croissance française, remis au gouvernement le 23 janvier 2008.

Date de création : 23/09/2010 @ 18:55
Dernière modification : 05/12/2010 @ 19:53
Catégorie : Créactif Auto-entrepreneur
Page lue 2405 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^