Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 442051 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

Dossier cueillette - Champignons :
le droit du propriétaire…


À 850 m d’altitude, Saint-Alyre d’Arlanc est au cœur du Livradois. Sur deux tiers de sa superficie, les forêts de tout temps ont apporté leurs ressources, dont les champignons, enjeu d’un conflit…

Touche pas à mes champotes

Le droit du propriétaire…

Il vient de prendre la présidence d’une association de propriétaires qui a fait parler d’elle bien au-delà du plateau de la Chaise-Dieu. Jean-Paul Desrousseaux s’est donné pour mission d’en « améliorer l’image », ce qui ne sera pas facile tant sa création a semé la zizanie à Saint-Alyre d’Arlanc, une bourgade qui ne compte même pas 200 habitants pour se regarder en chiens de faïence. « Vous devez savoir, explique-t-il sans chichis, qu’elle a été créée à l’initiative d’un clan… » Bonjour l’ambiance… « Au début, j’étais contre », explique Jean-Paul Desrousseaux qui a changé d’avis. « On m’a accusé d’avoir tourné ma veste ! »

Cette association, qui compte 133 membres dont la moitié vit sur la commune, existe depuis 2002, après quelques années à champignons mémorables. La forêt locale était à l’époque si prodigue en cèpes et en girolles que deux entreprises de négoce et de conservation de champignons prospéraient à Saint-Alyre. Chacune fondée par l’une des deux branches d’une même famille…

La manne attirait également quantité de ramasseurs, amateurs ou professionnels, parfois bardés de la conviction que les bois sont “à tout le monde”. Certains ajoutaient à cette contre-vérité juridique un contresens, en se comportant comme s’ils étaient chez eux.

Souci écologique

« Nos objectifs, détaille Jean-Paul Desrousseaux, sont l’indépendance, la transparence et la défense de nos intérêts dans un souci écologique. » Ce dernier point, sur lequel il insiste, « met les propriétaires forestiers dans l’obligation de contrôler l’accès aux forêts… » C’est ainsi que deux gardes assermentés, payés par l’association, arpentent les bois durant la saison du bolet. Ils sont fondés à vérifier que les ramasseurs de champignons qu’ils rencontrent sont membres de l’association, ou ont été invités par un membre. Le procédé ne fait pas l’unanimité dans le village où le champignon est depuis toujours considéré comme un sous-produit de la forêt, disponible pour celui qui le trouve. Les contrevenants s’exposent à un procès-verbal, voire plus. « Quatre ou cinq ont eu droit à un rappel à la loi, mais un seul est renvoyé en correctionnelle », note le président, qui espère une condamnation pour sa valeur d’exemple.

De toute façon, la nature fut moins généreuse l’année dernière et les ramasseurs professionnels se sont faits plus rares. On peut compter sur Jean-Paul Desrousseaux pour ne pas lancer d’invitation. « Les beaux jours des champignons sont derrière nous », estime-t-il comme pour dire qu’il n’y a plus rien à ramasser ni à voir.

A.B. & Ch.G.

Association des propriétaires, le Bourg, 63220 Saint-Alyre d’Arlanc

champi.png

Date de création : 22/09/2010 @ 19:55
Dernière modification : 23/09/2010 @ 17:05
Catégorie : Dossier cueillette
Page lue 2089 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^