Présentation
Contact
Association Exclusif
ou
Journal Exclusif :
3, rue de la Treille,
63000 Clermont-Ferrand

Courriel du journal
Courriel de l'association
Version mobile
Exclusif sur Facebook

GuppYTop


qrexclu.png
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
122 Abonnés
Webmaster - Infos
Exclusif n°46-47
Atelier d’écriture
Archives
Exclu web
On parle de nous

Interview dans Carnets de campagne, France Inter, avril 2015 :

Cimade 63

Combrailles durables

Presse-papier du CRI

Gratuité et bénévolat

Une interview du journal Exclusif sur Radio Arverne :

Reportage France 3 Auvergne

La fin [PDF – 1.3 Mo]

Droit de réponse [PDF – 960 Ko]

Courrier de la LDH [PDF – 910 Ko]

Recherche



Visites

 442050 visiteurs

 1 visiteur en ligne

Dossier cueillette - La science de la tête au pied


Association mycologique

La science de la tête au pied

C’est sous le microscope, plus que dans son assiette, que le mycologue apprécie les champignons.

société mycologique.jpg
Mycologie : le mot désigne la science des champignons, ces végétaux sans fleurs ni chlorophylle. Christian Hurtado, président de la Société mycologique et botanique du Livradois-Forez, explique : « Ce qui nous guide, c’est la satisfaction de trouver sur le terrain des espèces jamais rencontrées, ou mieux : des champignons qui n’ont pas de nom, des espèces non recensées. Inutile d’en cueillir beaucoup : il suffit de prendre des photos et de ramasser un champignon adulte pour pouvoir étudier sa forme, la texture de sa peau, sa couleur, les lamelles, le pied… On s’aide du microscope pour obtenir une reconnaissance fiable selon les données visibles, suivant la classification en cours. Elle est en passe d’être détrônée par une nouvelle classification axée sur la biologie moléculaire, c’est-à-dire l’étude de l’ADN. Cette évolution nous bouscule un peu. »

Regarder, pas manger

Ancien ingénieur dans le sud de la France, Christian Hurtado s’est installé en Auvergne par passion pour les champignons : « En matière de diversité, le plateau de la Chaise-Dieu est la région la plus riche d’Europe : je peux trouver une centaine d’espèces en deux ou trois heures. » Le mycologue partage ses connaissances et son enthousiasme en signant des ouvrages, en dispensant des cours à la faculté de pharmacie de Clermont, des conférences ou en organisant des expositions. « On distingue les champignons saprotrophes (ou saprophytes : qui décomposent les matières mortes), les parasites (qui détruisent des organismes vivants tels que les arbres) et les symbiotiques (qui participent au développement des végétaux). Sans compter les moisissures et les levures, on estime à environ 30 000 le nombre d’espèces. »

Propriétaire d’un village de vacances, Christian propose également des leçons de mycologie aux touristes via des balades en forêt : « Pas question de remplir les paniers. Les champignons ne sont pas destinés à être mangés. Ils n’apportent rien au niveau nutritionnel. » L’objectif est « de sensibiliser le public à leur importance, à leur rôle potentiel dans la dépollution. On sait déjà qu’ils absorbent les métaux lourds. » C’est pourquoi il prêche pour une consommation modérée : « Des champignons réputés comestibles peuvent du jour au lendemain passer dans la classe des toxiques. » Il suffit pour cela qu’un gourmand se rende malade en avalant une quantité déraisonnable d’un champignon jusque-là inoffensif. À bon entendeur…

L.C.

Société mycologique et botanique du Livradois-Forez (SMBLF), mairie de La Chapelle-Geneste, 43160 La Chaise-Dieu

Date de création : 22/09/2010 @ 19:36
Dernière modification : 22/09/2010 @ 19:36
Catégorie : Dossier cueillette
Page lue 1742 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

^ Haut ^